Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
15 juillet
Ça bouge enfin du côté de l'URSSAF, l'avenant 5 étant paru au Journal Officiel, les échéanciers sont mis à jour. Normalement les médecins ont tous (...)
14 juillet
Bonjour Demain la finale. Et ensuite ? « Le Sport dans la Douleur : de l’Automédication au Mental » T. Bujon, F. Mougeot. Training. 2017. (...)
13 juillet
Lettre ouverte à Madame Agnès BUZIN, ministre de la Santé A M. Nicolas Revel, Directeur général de la CNAM Au Dr Jacques RONIN, médecin Conseil (...)
Un accord sur le dos des patients
Un accord sur le dos des patients
3 janvier 2005

INSTALLÉ depuis vingt ans dans les Yvelines, Christian Lehmann attendait avec joie la mise en place du médecin traitant. « Suivre un patient dans la durée, aussi bien pour les petits bobos que pour les maladies lourdes, c’était une vraie avancée », estime celui qui effectuait déjà ce travail, en tant que médecin référent (comme 10 % des généralistes, d’ailleurs). Seulement voilà, depuis qu’il a lu le texte de l’accord, ce médecin de 46 ans ne décolère pas.
« Aux petits oignons pour certaines castes de spécialistes », le nouveau système se mettra en place « sur le dos des patients et des généralistes », juge ce praticien non syndiqué, qui ne s’est jamais senti « à ce point trahi par les politiques ». Les malades ? « On aura une médecine à deux vitesses, puisque les spécialistes auront intérêt à prendre en priorité ceux qui paieront plus, sans passer par le médecin traitant », alerte l’auteur de « Patients, si vous saviez... » (Ed. Robert Laffont).





A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0