Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
23 janvier
En l'espèce, une SCI avait acquis un terrain pour réaliser une maison, dont la construction a été confiée à une société, assurée au titre de sa (...)
23 janvier
Aux termes de la circulaire du 6 août 2010 relative à l'expérimentation de l'entretien professionnel au sein des collectivités territoriales (...)
23 janvier
La délivrance d'un « commandement » Le texte de l'article L. 145-1 du Code de commerce prévoit que : « Toute clause insérée dans le bail (...)
Lettre du CRRAL 62 au Directeur de l’ARS
Lettre du CRRAL 62 au Directeur de l’ARS
19 mai 2011



Monsieur le Directeur Général,


Les conditions induites par les changements d’organisation voulus par le Directeur du SAMU 62, et la direction du Centre Hospitalier d’Arras, conduisent les médecins régulateurs libéraux, du CRRAL 62, à ne plus réguler au centre 15. La régulation du CRRAL 62 a fait, par ailleurs, ses preuves au niveau de la Permanence Des Soins dans le département, du Pas de Calais. Elle est actuellement effectuée, sur la base du volontariat, par des médecins régulateurs généralistes libéraux, ayant aussi une activité professionnelle diurne. Ces deux lignes de régulation médicale, parallèles, permettaient une mutualisation de notre activité, en nuit profonde (de minuit à sept heures du matin).


La régulation en continu par un seul régulateur, généraliste, libéral, toute une nuit durant, au CRRAL 62, est incompatible :

  1. d’une part : avec la qualité et la sécurité de la régulation ; la succession des heures de régulation nocturne, sans période de repos, accroît le risque de dysfonctionnement, avec perte de chance, pour le patient, et risque médicolégal, ou ordinal, pour le médecin régulateur.
  2. d’autre part : avec un exercice médical libéral, ou salarié, le lendemain pour les médecins régulateurs.


De plus, les nouvelles recommandations de régulation médicale, éditées par l’HAS, préconisent d’instaurer un temps de repos.


Afin de continuer la régulation médicale, en nuit profonde, les médecins régulateurs libéraux demandent que l’effectif du CRRAL 62 soit porté à deux médecins, en nuit profonde. En attendant de vous rencontrer, pour envisager une réorganisation, les médecins régulateurs libéraux du CRRAL 62 acceptent, provisoirement, à compter du mercredi 1er juin 2011, de réguler seuls, jusqu’ à 4 heures du matin.


L’organisation que nous proposons, pour la nuit profonde, est de 2 médecins régulateurs généralistes libéraux au CRRAL 62, pour la Permanence Des Soins du département du Pas de Calais, et de 2 médecins régulateurs hospitaliers au Centre 15, pour l’AMU. Cette organisation satisferait l’ensemble des acteurs, et des partenaires, de la PDS. Elle répondrait aux obligations de qualité et de sécurité, autant pour les patients que pour les médecins régulateurs, dont elle respecte les compétences, et les missions.


Nous vous prions d’accepter, Monsieur le Directeur Général, l’expression de notre plus haute considération.




PS : Mes chers collègues du CRRAL 62 : La lettre rédigée en commun, lors de notre réunion du mardi 3 mai 2011, a été envoyée, ce jour, à Monsieur le Directeur Général de l’ARS 59-62. Je détaille ci-dessous les avis recueillis auprès des médecins généralistes régulateurs au CRRAL 62. Le modèle du courrier envoyé est en pièce jointe.

 



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0