Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
23 novembre
Une hypothèse concerne l’avenir, un fait concerne le passé. Entre les deux il y a l’expérimentation. Si je dis que telle mesure va faire diminuer (...)
23 novembre
Au travers d'une trentaine d'avis, la Société francophone du diabète (SFD) publie ses propositions pour le traitement de l'hyperglycémie du (...)
22 novembre
Deux situations survenues la même journée seront abordées ici, l’une l’a débutée, l’autre l’a ponctuée. Comme souvent, il s’agit avant tout (...)
Les dépenses de soins de ville remboursées par le régime général en 2004
Les dépenses de soins de ville remboursées par le régime général en 2004
28 septembre 2005


12/07/05 - En 2004, les dépenses de soins de ville remboursées par le régime général ont crû de 4,5 % en valeur, soit une augmentation moindre que l’année précédente. Dans un contexte de relative stabilité des prix (+ 0,1 %), l’essentiel de la croissance constatée est du à une augmentation en volume des dépenses de soins de ville (+ 4,4 %), inférieure toutefois à celle observée l’année précédente (+ 5,4 %), souligne une étude de la DREES. Cette progression résulte d’évolutions contrastées des différents postes de dépenses, tant en valeur qu’en volume. Pour les honoraires médicaux, la croissance de 3,2 % en valeur s’explique principalement par celle des volumes (+ 2,8 %), avec une augmentation limitée des prix (+ 0,4 % contre +2,9 % en 2003). Les évolutions de ces dépenses sont liées à des facteurs économiques, démographiques et relatifs à l’organisation du système de soins. Cette étude de la DREES propose une modélisation liant l’évolution en volume des agrégats qui composent la dépense de soins de ville aux principaux indicateurs caractérisant la conjoncture économique (PIB, chômage, prix relatifs...). Cette modélisation met en avant l’impact du PIB sur l’ensemble des dépenses, mais aussi des honoraires médicaux sur la dynamique des autres postes. La diminution exceptionnelle des indemnités journalières (- 0,7 % en valeur et - 3,1 % en volume) doit toutefois être mise en regard, à la fois de l’évolution de la part des actifs âgés de plus de 55 ans, et surtout des mesures spécifiques de régulation et de contrôle mises en œuvre en 2004.

> DREES - Études et Résultats n° 414 - juillet 2005http://www.sante.gouv.fr/drees/etude-resultat/er414/er414.pdf



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0