Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
15 décembre
Pour exposer le contexte factuel de cette affaire, notre cliente Mme S. est née en 1955 au Royaume-Uni. À sa naissance, sa mère a déclaré M. B (...)
15 décembre
Une fois de plus, la procédure civile réglementant la procédure d'appel fait l'objet d'une énième réforme. Il convient de s'intéresser à la (...)
15 décembre
Jean-Paul Hamon, président de la FMF, intervient dans le reportage C dans l'air du 29/11, en réaction au rapport de la Cour des comptes. - Ça (...)
Les ARS ont leurs feuilles de routes pour trois ans
Les ARS ont leurs feuilles de routes pour trois ans
21 février 2011


Leurs feuilles de routes sont signées. Les agences régionales de santé (ARS) disposent maintenant des contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (Cpom) fixant leurs priorités régionales d’ici 2013, signés le 8 février dernier par Xavier Bertrand et Roselyne Bachelot, respectivement ministres de la Santé et des Solidarités et Cohésion sociale.

Prévus par la loi Hôpital, patients, santé et territoires (Hpst), qui a créé les ARS, les Cpom résultent des discussions entre les ARS, les directions ministérielles, l’assurance maladie et la caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (Cnsa). Ils ont reçu un avis favorable des conseils de surveillance et le conseil national de pilotage des ARS.

Trois grands axes sont retenus pour ces directives triennales : l’amélioration de l’espérance de vie en bonne santé, la promotion devant la santé et le développement d’un système de santé de qualité, accessible et efficient. « Ces missions sont déclinées en une dizaine d’objectifs plus opérationnels », explique un communiqué commun des deux ministères, qui cite plusieurs exemples : renforcer l’efficacité du dispositif de veille et de sécurité sanitaires, réduire les inégalités territoriales et sociales de santé, optimiser l’organisation de la permanence des soins, etc… Des indicateurs précis, nationaux ou propres à la région sont associés à chacun des objectifs. Parmi les indicateurs communs, douze sont qualifiée de prioritaires par les deux ministres. Parmi ceux ci : l’amélioration de la participation au dépistage du cancer du sein, la réduction des écarts d’équipements en établissements pour personnes âgées ou handicapées, la réduction de la part des établissements de santé certifiés avec réserves, l’amélioration du taux de pratique de la chirurgie ambulatoire, etc.

Il est prévu que les Cpom soient révisés régulièrement, pour prendre en compte les projets régionaux de santé élaborés au cours de l’année.



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0