Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
15 décembre
Pour exposer le contexte factuel de cette affaire, notre cliente Mme S. est née en 1955 au Royaume-Uni. À sa naissance, sa mère a déclaré M. B (...)
15 décembre
Une fois de plus, la procédure civile réglementant la procédure d'appel fait l'objet d'une énième réforme. Il convient de s'intéresser à la (...)
15 décembre
Jean-Paul Hamon, président de la FMF, intervient dans le reportage C dans l'air du 29/11, en réaction au rapport de la Cour des comptes. - Ça (...)
La prescription des lunettes
La prescription des lunettes
6 novembre 2008


Depuis 1 an maintenant (mais celà ne fait que légaliser ce qui se faisait à Boulogne par confiance mutuelle) le controle et le renouvellement de lunettes peut se faire par l’opticien, avec la même ordonnance, pendant 3 ans, qu’elle soit d’un ophtalmo ou du médecin traitant ;
Celà se passait bien puisque la grande majorité des opticiens sont des gens prudents, car d’expérience.

Malheureusement, on observe une dérive ces derniers temps, et les patients désireux de renouveler leur verres sans passer par l’ophtalmo, dont les délais sont longs, font pression (parfois guidés par l’opticien ou l’optométriste) pour que leur médecin traitant fasse une ordonnance « en blanc » pour se faire rembourser leurs verres.

Pour être clair, votre ordonnance vaudra pour 3 ans de renouvellement comme celle de l’ophtalmo (puisque la loi ne précise pas) et vous engagerez votre responsabilité en cas de pathologie ignorée ;

Vous savez qu’un simple mot ou qu’un simple coup de fil de votre part vaut lieu d’urgence pour nous, et s’il s’agit d’un renouvellement de verres dans les 3 ans, il suffit de passer chercher le duplicata au cabinet de l’ophtalmo si le patient a perdu l’ordonnance.

De même, l’orthoptiste est une partenaire indispensable dans notre métier d’ophtalmo mais toute diplopie ou toute anomalie visuelle chez un enfant nécessite un examen clinique ophtalmo.

Ces situations nous prennent beaucoup de temps d’interrogatoire et
d’examen clinique avant de l’adresser à une orthoptiste pour avis et
traitement.

Lorsque le médecin traitant adresse directement ces cas à
l’orthoptiste, toute une part de l’investigation nécessaire à la
compréhension du cas concerné passe à la trappe et nuit à l’efficacité
du traitement.

Chez un enfant, celà peut influer à vie sur sa vue future, et, chez un
adulte qui a une diplopie, celà peut amener à des traitements sans
recherche de la cause ...

Nous nous sommes tous engagé à travailler avec une association qui
travaille dans les écoles pour dépister les amblyopies et nous les
voyons dans un délai trés court quand ils nous le demandent.
Il en est et en sera de même sur la demande du médecin traitant pour
les cas sus mentionnés.

Merci d’avoir lu ce petit mot.

Amitiés

B.Pinoche



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 60

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0