Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
16 juillet
La leptospirose se contracte au contact d’eau ou de boues souillées par des urines d’animaux domestiques ou sauvages affectés par la maladie. (...)
16 juillet
Merci à nos merveilleuses machines à nous connecter en direct sur ce est livré en pâture à notre terreur du vide existentiel et de l’ennui. Quand (...)
16 juillet
Métiers, structures, compétences, spécialisation... Rendez-vous à la soirée de présentation du programme bac+5 en Droit du Numérique & PI de (...)
L’embrouille du samedi continue
L’embrouille du samedi continue
22 février 2008

Les généralistes ne sont pas encore prêts de toucher les majorations du samedi après-midi. Les dernières instructions du ministère exigent une nouvelle diminution du nombre de secteurs. Seuls 37 départements sont actuellement dans les clous.



Le samedi après-midi dans le champ de la PDS contre une réduction du nombre de secteurs. C’était le marché proposé par Roselyne Bachelot avant Noël. Un « deal » d’autant plus accessible que le seuil envisagé alors – 2 500 – était de fait quasi atteint. Depuis, les généralistes n’ont toujours pas vu la couleur de leurs majorations et astreintes. Et pour cause, la circulaire que la ministre vient d’envoyer aux préfets précise que l’application de l’avenant n°27 (voir Le Généraliste du 21 décembre 2007) signé en décembre dernier est, à présent, soumis à l’élaboration d’une sectorisation encore plus contrainte. Désormais, l’objectif est de 2 000 secteurs alors que selon le tout dernier pointage de l’Ordre au 1er janvier 2008, la France compte 2 696 secteurs, soit 1 000 de moins en quatre ans.



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0