Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
23 juin
Certaines CPAM en France ont repris le harcèlement des médecins (essentiellement généralistes libéraux) sur le sujet du médicament générique « (...)
23 juin
Le 23 juin 2018 à Paris, le CA de la FMF a décidé de signer l'avenant N°6. La FMF s'est particulièrement investie dans le contenu positif de cet (...)
21 juin
Syndrome collectiviste Glissement discret des esprits depuis des dizaines d’années. On est plus forts, plus malins, plus efficaces, en un mot (...)
Honoraires : la « Cétitude » de Bertrand
Honoraires : la « Cétitude » de Bertrand
14 janvier 2007

Cette fois, ce n’est pas dans la poche. L’objectif du C = Cs, pourtant réaffirmé par Xavier Bertrand, pourrait être compromis par, d’une part, les résultats un peu décevants du bilan 2006 de la maîtrise médicalisée, et d’autre part par l’intransigeance du patron de l’Uncam, Frédéric van Roekeghem, qui trouve que les médecins de ville ont été suffisamment gâtés comme cela.


C’est jeudi prochain que les partenaires doivent se retrouver pour discuter, ne tournons pas autour du pot, du dernier cadeau pré électoral que l’actuelle majorité pourrait consentir à ses électeurs de référence. Faut-il y croire ? A quelques semaines de son départ de l’avenue de Ségur, le ministre de la Santé, appelé à devenir le porte- parole de Nicolas Sarkozy, a fait déjà preuve de largesse : ainsi du décret sur la permanence des soins, posé au pied du sapin de Noël. Fera-t-il encore un bon geste, empreint de « bravitude » pour les praticiens ? Une certitude : le patron de la Sécu n’est pas chaud du tout, déçu qu’il est par les résultats 2006 des ALD, grand sujet de « fâchitude ». Et quand il parle de « marges de manoeuvre extrêmement faibles », on a compris qu’il restait de marbre face à la sollicitude du ministre qui, lui, serait bien sûr séduit par la « bontitude » pré électorale. « Avaritude » ? Pas tout à fait : l’enveloppe dévolue à la médecine de ville pour 2007 (+ 1, 1%) n’autorise aucune fantaisie et les syndicats conventionnels (Csmf et Sml) qui entendent obtenir dans les prochaines semaines une première augmentation de un euro, accompagnée d’un relèvement à 23 euros au deuxième semestre, font devoir faire preuve de « ténacitude ». Bref, ce n’est pas gagné mais, heureusement pour les médecins, la droite ne souffre pas de « surditude » politique.



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0