Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
23 avril
Le 03 mars 2016, une demande d'enregistrement de marque de l'Union européenne a été déposée à l'Office de l'Union européenne pour la propriété (...)
23 avril
Le terme « pitch » est beaucoup utilisé dans le milieu des start-up. Ce terme fait référence à une courte présentation effectuée pour convaincre (...)
23 avril
Si une partie significative des œuvres d'art spoliées en France pendant la Seconde guerre mondiale a déjà été restituée, plus de 2.000 œuvres (...)
Décret n° 2011-375 du 5 avril 2011 (pharmaciens correspondants)
Décret n° 2011-375 du 5 avril 2011 (pharmaciens correspondants)
7 avril 2011



JORF n°0082 du 7 avril 2011 page 6199 
texte n° 16 


DECRET 
Décret n° 2011-375 du 5 avril 2011 relatif aux missions des pharmaciens d’officine correspondants 

NOR : ETSH1105776D



Publics concernés : les pharmaciens d’officine, les médecins, les patients.
Objet : définition des missions des pharmaciens d’officine dans le cadre de protocoles de coopération.
Entrée en vigueur : immédiate.
Notice : le présent décret a pour objet de définir certaines missions pouvant être exercées par les pharmaciens d’officine dans le cadre des protocoles de coopération entre professionnels de santé définis à l’article L. 4011-1 du code de la santé publique. Lorsque ce protocole de coopération porte sur un traitement chronique, le pharmacien d’officine correspondant peut renouveler le traitement et en ajuster la posologie. La prescription médicale rédigée dans le cadre du protocole précise, notamment, les posologies minimales et maximales et la durée totale du traitement comprenant les renouvellements. Le pharmacien d’officine correspondant tient le médecin prescripteur informé.
Références : les dispositions insérées par le présent décret dans le code de la santé publique peuvent être consultées sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).
Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre du travail, de l’emploi et de la santé, 
Vu le code de la santé publique, notamment ses articles L. 4011-1 à L. 4011-3 et L. 5125-1-1-A ;
Vu le code de la sécurité sociale, notamment son article L. 162-5-3 ;
Le Conseil d’Etat (section sociale) entendu, 
Décrète :


Article 1 En savoir plus sur cet article...



A la section 2 du chapitre V du titre II du livre Ier de la cinquième partie du code de la santé publique, il est inséré une sous-section préliminaire ainsi rédigée :



« Sous-section préliminaire


 



« Missions pouvant être exercées
par les pharmaciens d’officine



« Art. R. 5125-33-5. - I. ― En application du 7° de l’article L. 5125-1-1-A, le patient peut désigner un pharmacien d’officine correspondant, titulaire ou adjoint ou pharmacien gérant d’une pharmacie d’officine avec l’accord de ce pharmacien, pour mettre en œuvre un protocole prévu à l’article L. 4011-1.
« II. ― Dans le cadre d’un protocole portant sur un traitement chronique, le pharmacien d’officine désigné comme correspondant par le patient peut, à la demande du médecin ou avec son accord, renouveler périodiquement le traitement concerné, ajuster au besoin sa posologie au vu du bilan de médication qu’il a effectué, selon un rythme et des modalités définis par le protocole.
« Ce protocole détermine le nombre de renouvellements autorisés et leur durée. La durée totale de la prescription et des renouvellements ne peut excéder douze mois.
« La prescription médicale rédigée dans le cadre du protocole précise les posologies minimales et maximales, la durée totale du traitement comprenant les renouvellements ainsi que la nature éventuelle des prestations à associer selon le produit prescrit.
«  Le protocole peut prévoir des bilans de médication à effectuer par le pharmacien. Un bilan de médication comprend l’évaluation de l’observance et de la tolérance du traitement ainsi que tous les éléments prévus avec le médecin pour le suivi du protocole. Dans ce bilan, le pharmacien recense les effets indésirables et identifie les interactions avec d’autres traitements en cours dont il a connaissance. Il s’assure du bon déroulement des prestations associées.
« Le pharmacien communique le bilan ainsi effectué au médecin prescripteur. Cette transmission est à réaliser sans préjudice des dispositions de l’article R. 5121-170.
« Le pharmacien mentionne le renouvellement de la prescription sur l’ordonnance. En cas d’ajustement de la posologie, le pharmacien précise sur une feuille annexée à l’ordonnance datée et signée, et comportant le timbre de la pharmacie, le nom du médicament qui donne lieu à un ajustement de la posologie ainsi que la nouvelle posologie ou le nom du produit concerné associé éventuellement à une prestation. Le pharmacien indique sur l’ordonnance la présence de la feuille annexée.
« Il informe le médecin prescripteur de l’ajustement de la posologie.
« Le dossier pharmaceutique du patient, mentionné à l’article R. 161-58-1 du code de la sécurité sociale, lorsqu’il existe, prend en compte tous ces éléments. »


Voir sur Legifrance



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 70

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0