Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
26 mai
1. Votre offre doit être claire C'est la règle numéro un dans toute campagne marketing digne de ce nom. Pour que votre futur client sache (...)
26 mai
Vous savez que le droit social ne se cantonne pas simplement au droit du travail et de la sécurité sociale, mais connaissez-vous toutes les (...)
25 mai
La réduction du temps de travail (RTT) est un dispositif conventionnel qui prévoit d'attribuer des journées ou des demi-journées de repos à un (...)
Communiqué du 20 décembre 2010
Communiqué du 20 décembre 2010
21 décembre 2010


Point Presse STO, association de soutien au Dr Tarpin, le 20/12/2010 http://www.sauvonstarpindelordre.com
Bilan de l’action du Dr Xavier Tarpin et de l’association STO qui le soutien contre la décision du conseil de l’Ordre.

Les délais imparti pour obtenir un recours suspensif en Conseil d’Etat n’ont pas permis de faire aboutir à temps cette requête. Le Dr Tarpin ne pourra ni exercer ni être remplacé auprès de ses patients du 1er au 31 janvier 2011.

Différentes actions ont été engagées à ce jour :

Le Dr Tarpin a introduit un recours suspensif en Conseil d’Etat le 6 décembre 2010, visant à lui permettre de soigner ses patients au mois de Janvier 2011. Rappelons que le Dr Tarpin a été interdit d’exercice pour un mois à partir du 3 janvier 2011 pour avoir refusé de se plier à une réquisition illégale. Il n’a pas le droit d’être remplacé pendant son interdiction d’exercice et la prise en charge de ses patients pendant ce mois à forte activité n’est pas assurée.

A ce jour, le Dr Tarpin est toujours sans nouvelles de deux plaintes qu’il a initiées :

- Une plainte pour faux et usage de faux contre le CDO et la DDASS du Rhône, déposée le 27/7/2010.

- Une plainte avec constitution de partie civile pour dénonciation calomnieuse contre la DDASS et le préfet du Rhône, déposée le 20/9/2010.

Le généraliste rhodanien, qui ne se laisse décidément pas impressionner, a également porté plainte en diffamation le 9 décembre contre le Dr Legmann, président du Conseil National de l’Ordre des Médecins. Ce dernier, dans une lettre circulaire adressée le 27 octobre à tous les conseils départementaux, a laissé entendre que le Dr Tarpin avait fait courir un danger à la population : « …le médecin qui laisse « découvert » le secteur dont il a la charge met en danger la population et est fautif au regard de la déontologie. » Cette affirmation grave est fausse car la DDASS avait été instantanément informée du refus fondé du Dr Tarpin. Elle ne pouvait ignorer que ses précédentes réquisitions avaient toutes été annulées par le tribunal administratif. Il lui appartenait donc de prendre d’autres dispositions, légales cette fois-ci, pour assurer la permanence des soins dont elle est responsable.

L’association STO a recueilli de nombreux soutiens, notamment des chèques en provenance de confrères, mais aussi de conseils départementaux de l’Ordre ou de syndicats scandalisés par cette décision. Elle appuiera le Dr Tarpin tout au long de son combat pour l’application de la Loi et de la justice républicaine, y compris à l’Ordre.

A ce jour, 110 adhérents ont versé plus de 7000 euros de soutien.

Cette affaire suit donc son cours. Les différentes décisions de justice sont attendues avec intérêt par la profession.

Le site STO http://www.sauvonstarpindelordre.com regroupe différents articles sur le sujet et permet de recueillir les dons de soutien en ligne.



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0