Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
7 décembre
Calendrier de l'Avent médical : Jour 8L'exercice de la médecine est une activité qui, à l'inverse des mathématiques ou de la physique, ne peut se (...)
7 décembre
Bonjour Bloguer c’est, aussi, relayer. Notamment pour aider à prendre la mesure des douloureuses réalités vécues par un nombre croissant de (...)
7 décembre
La séance de discussions du 3 décembre a fait ressortir que : la modification de l'assiette des cotisations sociales, mesure annoncée d'équité (...)
Communiqué de presse de l’atelier du 21/12/2004
Communiqué de presse de l’atelier du 21/12/2004
23 décembre 2004

La nouvelle convention médicale
...Un vrai progrès vers la fin d’un système de soins solidaire !
La logique de l’accord qui fondera la future convention, transparaît avec une constante évidence : en finir avec le principe de solidarité et d’accès aux soins égal pour tous. Inutile en conséquence de rechercher la maîtrise raisonnée des dépenses de santé par la qualité des soins puisque la régulation des dépenses sera abandonnée à la loi du marché.
Ceci représente probablement un véritable progrès pour ceux qui veulent voir l’assurance maladie se retirer lentement mais sûrement de la prise en charge des soins.


La nouvelle convention médicale
...Un vrai progrès vers la fin d’un système de soins solidaire !
La logique de l’accord qui fondera la future convention, transparaît avec une constante évidence : en finir avec le principe de solidarité et d’accès aux soins égal pour tous. Inutile en conséquence de rechercher la maîtrise raisonnée des dépenses de santé par la qualité des soins puisque la régulation des dépenses sera abandonnée à la loi du marché.
Ceci représente probablement un véritable progrès pour ceux qui veulent voir l’assurance maladie se retirer lentement mais sûrement de la prise en charge des soins.

Voici donc leurs acquis :
- 1. La médecine générale, discipline actuellement reconnue comme une spécialité à part entière pour sa spécificité : c’est la médecine des soins primaires, de la coordination et
de la synthèse, ne connaît aucune valorisation de son rôle singulier. En effet, cette convention offre à des pécialistes d’organes la possibilité de devenir des médecins
traitants, leur permettant de s’attribuer ainsi ( sans contrepartie et sans en supporter les exigences), les prérogatives de la médecine générale et par la même d’en solliciter la rémunération.
Les médecins généralistes deviennent alors les portiers obligatoires et dociles d’un système qui leur échappe. On leur demandera tout de même de maîtriser les dépenses
de soins.
- 2. La fin de l’option référent (qui aurait du être promue et revalorisée puisqu’elle définit depuis quelques années... le rôle du médecin traitant !!!) apporte la preuve irréfutable de la poursuite de la marche en avant vers toujours plus de dépenses. L’espoir d’une partie
de forfaitisation dans la rémunération des médecins disparaît devant la sacralisation de la course à l’acte.
- 3. La revalorisation des spécialistes d’organes est prévue sans aucun discernement des problématiques spécifiques de certaines spécialités par rapport aux autres.
(investissements matériels, pénibilité, assurances professionnelles qui explosent, etc.) et sans aucun engagement de démarche qualité de leur part (prescription en générique, limitation des arrêts de travail, incitation à développer la formation médicale continue indépendante de l’industrie pharmaceutique, etc...). Cela sera le rôle du médecin traitant que d’endosser le rôle du bon soldat économe.
- 4. Il n’y a toujours aucune vision d’avenir cohérente de la répartition nécessaire entre médecins toutes spécialités confondues, dont la médecine générale.
- 5. L’accès à un avis spécialisé n’est pas rationalisé et rien ne prévoit de privilégier l’accès par la consultation préalable du médecin traitant. En effet, ces spécialistes d’organes seront financièrement favorisés s’ils voient des patients en dehors de toute filière de soins.
Ces consultations, même si elles ne sont pas justifiées resteront tout de même remboursées par notre chère sécu. Il n’existe aucun moyen de savoir dès lors, de combien sera l’addition. Comment valoriser un système vertueux quand ces acteurs sont intéressés à son contournement ?
- 6. Enfin, Le patient est pleinement responsabilisé... sur la base de ses revenus ! Quoi de plus naturel ? Vous pouvez payer les dépassement d’honoraires : les portes s’ouvrent pour faire ce que bon vous semble. Sinon débrouillez -vous avec le portier, pardon avec votre
médecin traitant ! En effet, si tout le monde cotise, tout le monde ne va pas avoir les mêmes droits... tout de même !
Ces points objectivent donc une véritable avancée pour les libéraux qui veulent annihiler 50 ans de soins solidaires...
Cet accord trouvera beaucoup de soutien auprès des laboratoires pharmaceutiques, des assurances privées gage d’une vraie liberté de choix après la mort du monopole de
l’assurance maladie solidaire et auprès de certains syndicats de médecins peu scrupuleux de la qualité de la santé de TOUS nos concitoyens.
De plus cette convention recrée une hiérarchisation entre les médecins généralistes et les spécialistes d’organes qui n’a pas lieu d’être et ne rend pas attractive la médecine générale auprès des étudiants alors qu’elle est fondamentale et primordiale pour l’équilibre et la bonne santé d’une système de soins qui se veut de qualité, juste et galitaire. Quelle bonne idée 3 mois après les 600 postes d’internes de médecine générale restés vacants à l’Examen national classant, faute d’avoir su intéresser les étudiants à cette discipline.

Alors comprenez, messieurs les libéraux, que la liesse ne soit pas partagée par tous.
— Pour les médecins généralistes fiers de leur discipline et convaincus de sa place dans le système de soins,
— pour les spécialistes d’organes qui n’ont pas une âme de racketteurs,
— pour les usagers qui toujours souhaitent bénéficier des soins appropriés, pour tous ceux qui donnent un sens aux mots FRATERNITE et SOLIDARITE, il y a une suite à cet accord :
L’information sur les objectifs réels de cette réforme, la lutte contre sa mise en place, la résistance utopiste et opiniâtre pour reconquérir un système juste et égal pour tous.

Nous comprenons votre joie messieurs les libéraux, cependant nous tenons à vous assurer qu’elle sera de courte durée.

Les membres de L’ATELIER.



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0