Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
16 juillet
La leptospirose se contracte au contact d’eau ou de boues souillées par des urines d’animaux domestiques ou sauvages affectés par la maladie. (...)
16 juillet
Merci à nos merveilleuses machines à nous connecter en direct sur ce est livré en pâture à notre terreur du vide existentiel et de l’ennui. Quand (...)
16 juillet
Métiers, structures, compétences, spécialisation... Rendez-vous à la soirée de présentation du programme bac+5 en Droit du Numérique & PI de (...)
Améliorer la répartition géographique des médecins
Améliorer la répartition géographique des médecins
12 mai 2007

Malgré une densité médicale aujourd’hui à son plus haut niveau historique, la répartition géographique et disciplinaire reste inégale sur l’ensemble du territoire français. Cette situation risque de s’accentuer avec la baisse du nombre de médecins annoncée dans les dix années à venir.


Pendant longtemps, l’augmentation du nombre de médecins formés et la modulation régionale du numerus clausus et des postes d’internes ont été les seules mesures prises pour tenter d’atténuer les déséquilibres.

Récemment, de nouvelles mesures pour inciter à l’exercice dans les zones en difficulté, rurales ou urbaines, ont été mises en place. Au niveau national, l’État et l’Assurance maladie privilégient les aides financières à l’installation ou au maintien en exercice et les outils d’information. À l’échelle régionale, les mesures portent principalement sur la formation et soutiennent les initiatives des professionnels de santé visant à s’organiser autrement (médecine de groupe, délégation des tâches, télémédecine). Si peu de mesures ont été évaluées à ce jour, certains résultats peuvent toutefois être soulignés.
Ils sont complétés par des enseignements issus de la littérature internationale.

PDF - 373.8 ko
Bulletin d’information en économie de la santé
n° 122 - Mai 2007


A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0