Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
26 juin
Bonsoir Aucune surprise mais scoop défloré : la Commission de la transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) a voté ce mercredi 26 juin à (...)
26 juin
Bonjour Emmanuel Macron réclamait ici un « débat apaisé ». Nous nous en éloignons. La députée de l’Oise Agnès Thill, 55 ans, ancienne socialiste mais (...)
26 juin
Bonjour Grande canicule sur la France et délicieux petit papier pêché sur Slate.fr (Ines Clivio). Où l’on apprend que le temps serait venu de « (...)
Message « [*dgs-urgent*] » du 29/02/2008
Message « [*dgs-urgent*] » du 29/02/2008
29 février 2008


ALERTE RAGE CANINE et RECHERCHE DE PERSONNES EXPOSEES

Un chien de la commune de Grandpuits en Seine et Marne a été reconnu atteint de la rage le 26 février 2008. Sa période de contagiosité s’étend du 01 février au 19 février 2008 (date de la mort du chien).
L’enquête vétérinaire est toujours en cours en Seine et Marne, dans le Calvados et dans le Gers. Les premiers résultats indiquent que 2 autres chiens sont très fortement suspects d’avoir été atteints de rage :
L’un est mort le 12 novembre 2007 à Auch dans le Gers et était contagieux entre le 22 octobre et le 12 novembre 2007.
L’autre est mort le 05 janvier en à Grandpuits en Seine et Marne et était contagieux entre le 15 décembre 2007 et le 5 janvier 2008.
Une campagne de communication invite depuis le 28 février les personnes ayant pu être mordues, griffées ou léchées sur peau lésée ou muqueuse par un de ces 3 chiens à se faire connaître. Il n’est pas exclu que d’autres animaux non encore identifiés soient actuellement porteurs du virus de la rage, notamment dans ces trois zones géographiques auxquelles s’ajoute celle de Tarbes (Hautes Pyrénées) selon les derniers résultats de l’enquête en cours.

Vous pourrez donc être amenés à voir en consultation des personnes ayant eu un contact potentiellement contaminant (morsure, griffure, léchage sur muqueuse ou peau lésée) avec un animal de statut sanitaire inconnu, à ces dates et notamment dans ces départements. Il convient de diriger de tels patients vers un centre antirabique, l’ensemble des centres français ainsi que les hôpitaux ayant été informés de l’événement.
Enfin, vous pourrez trouver des informations complémentaires (dont adresses des centres antirabiques et communiqués de presse) sur les sites de l’InVS (www.invs.sante.fr) et du Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports (www.sante.gouv.fr).


Les messages « dgs-urgent » sont émis depuis une boîte à lettres ’DGS-URGENT dgs-urgent.sante.gouv.fr’. Pour vérifier qu’ils ont bien été émis par une personne autorisée du ministère de la santé, consultez la liste des messages, disponible sur le site Internet du ministère.

Source : DGS / Mission de l’information et de la communication / Département des urgences sanitaires



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0