Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
18 novembre
Bonjour C’est affaire de fatalité – ou de coïncidence : celle de la mise à jour du « sexisme » qui prévaut dans les études médicales associée à la (...)
18 novembre
Bonjour Qui fait quoi dans l’affaire sans fin du Levothyrox ? Nous avons vu les derniers développements et les concurrences judiciaires. (...)
18 novembre
C'est dire que la jurisprudence protégeant le salarié victime de harcèlement moral développé par les Juges conserve sa pleine autorité (en savoir (...)
La solidarité vue par l’Assistance publique : : 800 lits de gériatrie supprimés à l´AP-HP
La solidarité vue par l’Assistance publique : : 800 lits de gériatrie supprimés à l´AP-HP
3 mai 2005


Sandra Boutin

Le plan stratégique de l´AP-HP, adopté le 21 mars dernier par 29 voix contre 21, prévoit la suppression de 800 lits de gériatrie. La chose était connue depuis l´adoption du texte, tant et si bien que la direction de l´Assistance publique – Hôpitaux de Paris s´étonne aujourd´hui de la polémique née en fin de semaine dernière, suite à un article publié par nos confrères du Parisien. En effet, la présidence du conseil d´administration de l´AP-HP, opposée au Plan stratégique (lire dans notre édition du 21 mars dernier), a diffusé ce week-end un communiqué de presse dénonçant cette fermeture de lits, « une orientation inacceptable (…) étant donné l´importance du déficit actuel de structures d´accueil des personnes âgées ». Il est vrai que cette décision de l´AP ne manque pas de piquant, à quelques jours du lundi de Pentecôte…

Dans ce cadre, Alain Lhostis, président du conseil d´administration de l´AP-HP et conseiller au maire de Paris chargé de la santé, demande à Philippe Douste-Blazy « l´arrêt immédiat de cette politique brutale » et appelle Rose-Marie Van Lerberghe à ouvrir une concertation sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes avec « le département de Paris et l´ensemble des collectivités territoriales franciliennes ».

De son côté, la direction générale de l´Assistance publique explique qu´en effet, 800 lits seront fermés – 500 lits de long séjour purement supprimés et 300 autres reconvertis pour des soins de suite et de réadaptation – mais qu´il s´agit de mettre ces lits aux normes et de les « humaniser ». Ainsi, les chambres comptant jusqu´ici 3 ou 4 lits n´en comprendront plus qu´un ou deux. L´enjeu, confie-t-on à la direction de l´institution, consiste à « mettre l´accent sur les soins de suite et de réadaptation » et à « inciter le retour à domicile des personnes âgées ».



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0