Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
20 février
Présenté comme une condition de recevabilité des demandes en justice, l'intérêt pour agir [1] échappe à toute tentative de définition. Le Doyen (...)
20 février
Bonjour C’est, officiellement, une première mondiale. C’est aussi un dossier médical et sociétal à lire dans The New York Times (Ceylan Yeginsu) : (...)
20 février
Être avocat américain permet à des juristes d'élargir leur champ de compétences au droit américain, de travailler aux États-Unis et/ou affirmer (...)
La solidarité vue par l’Assistance publique : : 800 lits de gériatrie supprimés à l´AP-HP
La solidarité vue par l’Assistance publique : : 800 lits de gériatrie supprimés à l´AP-HP
3 mai 2005


Sandra Boutin

Le plan stratégique de l´AP-HP, adopté le 21 mars dernier par 29 voix contre 21, prévoit la suppression de 800 lits de gériatrie. La chose était connue depuis l´adoption du texte, tant et si bien que la direction de l´Assistance publique – Hôpitaux de Paris s´étonne aujourd´hui de la polémique née en fin de semaine dernière, suite à un article publié par nos confrères du Parisien. En effet, la présidence du conseil d´administration de l´AP-HP, opposée au Plan stratégique (lire dans notre édition du 21 mars dernier), a diffusé ce week-end un communiqué de presse dénonçant cette fermeture de lits, « une orientation inacceptable (…) étant donné l´importance du déficit actuel de structures d´accueil des personnes âgées ». Il est vrai que cette décision de l´AP ne manque pas de piquant, à quelques jours du lundi de Pentecôte…

Dans ce cadre, Alain Lhostis, président du conseil d´administration de l´AP-HP et conseiller au maire de Paris chargé de la santé, demande à Philippe Douste-Blazy « l´arrêt immédiat de cette politique brutale » et appelle Rose-Marie Van Lerberghe à ouvrir une concertation sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes avec « le département de Paris et l´ensemble des collectivités territoriales franciliennes ».

De son côté, la direction générale de l´Assistance publique explique qu´en effet, 800 lits seront fermés – 500 lits de long séjour purement supprimés et 300 autres reconvertis pour des soins de suite et de réadaptation – mais qu´il s´agit de mettre ces lits aux normes et de les « humaniser ». Ainsi, les chambres comptant jusqu´ici 3 ou 4 lits n´en comprendront plus qu´un ou deux. L´enjeu, confie-t-on à la direction de l´institution, consiste à « mettre l´accent sur les soins de suite et de réadaptation » et à « inciter le retour à domicile des personnes âgées ».



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0