Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
18 novembre
Bonjour C’est affaire de fatalité – ou de coïncidence : celle de la mise à jour du « sexisme » qui prévaut dans les études médicales associée à la (...)
18 novembre
Bonjour Qui fait quoi dans l’affaire sans fin du Levothyrox ? Nous avons vu les derniers développements et les concurrences judiciaires. (...)
18 novembre
C'est dire que la jurisprudence protégeant le salarié victime de harcèlement moral développé par les Juges conserve sa pleine autorité (en savoir (...)
Garde : les préfets font du zèle
Garde : les préfets font du zèle
25 février 2005


Depuis septembre 2003, la permanence des soins (PDS) est réglementairement fondée sur le volontariat. Mais dans la pratique, ceux qui décident de ne plus participer à la PDS conformément aux textes en vigueur sont le plus souvent réquisitionnés. Et le phénomène prend de l’ampleur. « En 2004, il y a eu plus de difficultés à compléter les tableaux de gardes - la nuit notamment - qu’en 2003. Cela a poussé les préfets à réquisitionner davantage », confirme le Dr Patrick Bouet, président de la Commission « permanence des soins » au Conseil national de l’Ordre. Selon une étude sur la permanence des soins en 2004 - qui sera divulguée par l’Ordre le 2 mars - les réquisitions ont eu lieu dans 44 départements. « Ce qui nous frappe, explique le Dr Patrick Bouet, c’est que les préfets réquisitionnent de façon ponctuelle pour combler les trous mais ne réquisitionnent pas lorsque le tableau est largement incomplet… » Pas fous, les préfets…

Alexandre Dhordain



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0