Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
23 janvier
Bonjour Dans un monde logique ce sont des résultats précieux dont le politique s’emparerait : ceux de l’étude ARAMIS, disponible depuis peu sur (...)
23 janvier
1/ Pourquoi le dirigeant voit sa responsabilité engagée ? La mise en cause de la responsabilité est de plus en plus fréquente pour plusieurs (...)
23 janvier
Nous pouvons théoriser la différence entre soins préventifs, curatifs et palliatifs en fonction du niveau ciblé par chacun d’eux. La cible des (...)
Garde : les préfets font du zèle
Garde : les préfets font du zèle
25 février 2005


Depuis septembre 2003, la permanence des soins (PDS) est réglementairement fondée sur le volontariat. Mais dans la pratique, ceux qui décident de ne plus participer à la PDS conformément aux textes en vigueur sont le plus souvent réquisitionnés. Et le phénomène prend de l’ampleur. « En 2004, il y a eu plus de difficultés à compléter les tableaux de gardes - la nuit notamment - qu’en 2003. Cela a poussé les préfets à réquisitionner davantage », confirme le Dr Patrick Bouet, président de la Commission « permanence des soins » au Conseil national de l’Ordre. Selon une étude sur la permanence des soins en 2004 - qui sera divulguée par l’Ordre le 2 mars - les réquisitions ont eu lieu dans 44 départements. « Ce qui nous frappe, explique le Dr Patrick Bouet, c’est que les préfets réquisitionnent de façon ponctuelle pour combler les trous mais ne réquisitionnent pas lorsque le tableau est largement incomplet… » Pas fous, les préfets…

Alexandre Dhordain



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0