Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
27 mai
Les dispositifs de santé publique s'organisent à partir de certaines normes ethnocentrées, telles que les trois repas par jour ou la mise en (...)
27 mai
Appelée washoku, la cuisine traditionnelle japonaise se compose principalement de riz, de poissons, de nouilles, de légumes et d'algues, (...)
27 mai
La multiplication des différents régimes alimentaires à l'hôpital, leur disparité d'un établissement à l'autre et l'imprécision des termes employés (...)
Fallait-il supprimer l’option référent ?
Fallait-il supprimer l’option référent ?
24 février 2005


"...

G.J : Je l’ai soutenue, et sans regret. Et je ne crois pas qu’il fallait la faire disparaitre, surtout sans évaluation. J’ai toujours dit que le secteur 2 n’était pas un outil de transparence et de qualité, mais aussi qu’au fil du temps, des cabinets ont construit leur équilibre économique dessus. On ne peut pas ignorer la vie quotidienne de ces praticiens. Même chose pour le référent, pourtant supprimé sans une seconde d’hésitation ! Les conditions de sa suppression ne sont pas un exercice d’intelligence, ni d’équité. Et cela n’aide pas au progrès : si on peut supprimer une innovation concernant quelques milliers de médecins d’un simple trait de plume, alors qu’est-ce qui garantit la pérennité des innovations d’aujourd’hui ?"

NB : G.J ; est Gilles Johanet, dicrecteur de la CNAM de 1989 à 1993 et de 1998 à 2002, actuellement directeur du pôle santé des AGF.

Tiré du Généraliste n° 2321 du 25 février 2005



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0